Livraison Gratuite sur toute la boutique

0

Votre panier est vide

Guide d’achat : comment choisir son Mala ?

Guide d’achat : comment choisir son Mala ?

Le chapelet de prière asiatique, aussi appelé collier tibétain, bracelet bouddhiste, ou simplement Mala (ou Mâlâ) est aujourd’hui un élément aussi spirituel que décoratif. Qu’il soit en pierre, en bois ou en graine. Il se porte autour du cou ou autour du poignet.

Selon la légende, cet accessoire existe depuis 5000 ans et est présent dans différentes cultures asiatiques. Dans le monde occidental, on considère le mala bouddhiste comme un accessoire qui apporte une touche exotique à la tenue, personnalisée, mais aussi intemporelle.

Quel est le mala qui vous convient ?

Bracelets mala premiums LYS

Le Mala selon votre style

Que ce soit un collier mala ou un bracelet mala, le chapelet de prière bouddhiste peut convenir à tout le monde. Préférez les pierres semi-précieuses et de couleurs vives pour avoir une allure élégante. Pour rester sobre avec un décolleté, on préfère des perles avec des dimensions restreintes et discrètes. Mais on peut se permettre des perles plus grosses si on le porte par dessus les vêtement ou au poignet. Il se remarquera ainsi plus facilement.

Le Mala selon vos besoins

Le collier Mala peut être utilisé pour différentes raisons. Pour certains, le mala permet de rester à l'affût de la mode tout en apportant une touche personnelle à sa tenue. Pour d’autres, il s’agit d’un collier porte-bonheur qui ne les quittera jamais. Pour les adeptes du bien-être, c’est un accessoire à la fois spirituel et pratique. On peut s’aider du bracelet de prière bouddhiste pour :

Pourquoi utiliser un Mala ?

On utilise le chapelet de prière tibétain de différentes manières. Pour certains, cela a une vertu spirituelle, tandis que pour d’autres il a un fort pouvoir thérapeutique. Mais on peut aussi l’utiliser simplement pour son côté esthétique.

Un Mala pour le style

Certaines tenues de ville contemporaine dans de grands défilés de mode affichent ces colliers et bracelets avec des perles de 7.5 à 10 millimètres de diamètres. Sur le poignet, en multi-tour, il devient très visible, souvent porté avec des manches courtes pour mettre en valeur son aspect exotique. Sur le cou, lechapelet bouddhiste descend très bas, du fait de sa longueur qui dépasse souvent les 80 centimètres.

Un Mala pour se sentir bien

Les pierres assemblées en chapelet sont souvent utilisées par les lithothérapeutes pour fortifier le corps et l’aider à combattre les ondes négatives. Les pierres et le bien-être sont très liés, et les vertus de chaque roche sont uniques. Une association de plusieurs gemmes sur un même rosaire peut avoir un effet très positif sur vos différents chakras. Pour savoircomment choisir le Mala qui nous convient, il faut donc connaître les pierres et leurs propriétés.

Un Mala pour méditer

Quand on parle de bracelet mala bouddhiste, on fait aussi allusion à la méditation. Si certaines pierres favorisent la concentration, onpeut utiliser le Mala pour faciliter la connexion de l’âme, de l’esprit et du corps. Le simple fait de le tenir dans la main permet de vous concentrer plus facilement et de vous préparer à l’illumination. Il est plus aisé de compter ses respirations ou la répétition des mantras avec un Mala qui contient généralement 108 perles (sans compter la bille de tête ou perle du gourou).  

Les différents styles et formes de Mala

On a souvent cette image classique du moine bouddhiste, les mains fermées sur un collier mala tibétain derrière le dos. On retrouve aussi souvent des statues de Bouddha avec ce chapelet asiatique sur le cou.

Le collier Mala

Le Mala est très pratique dans la lithothérapie. Il permet de placer les pierres au bon endroit et de diffuser leur vertu pour le bien-être. La gorge est une partie stratégique sur le corps humain en ce qui concerne le chakra. C’est ce qui fait que le collier de prière bouddhiste est placé sur le cou. On peut également placer une pierre particulière du rosaire à côté du chakra du cœur telle que la malachite, le jade ou encore la tourmaline.

Le bracelet Mala

Le Mala peut aussi être porté comme un bracelet multi-tour ou un seul tour. Un bracelet mal peut contenir 54, 36, 27 ou 9 perles selons le diamètre et le tour de poignet. Pour les bracelets mala multi-tour, il est souvent fait enmatière plus légère afin qu’il ne soit pas trop lourd pour son porteur. Souvent, les malas multi-tour sont fabriqués à partir de bois (santal, pin ou en graines de bodhi).

Les matières premières pour faire un Mala

Pour savoir comment choisir le bon Mala, il faut savoir dans quelle matière première il est fait, ainsi que le but de son utilisation. Au Tibet on utilise traditionnellement des os de yak. Mais en fonction des cultures, de l’utilisation et de ce qui est à la disposition des artisans, on peut en trouver différents types.

Le Mala en pierre

Le collier de prière bouddhiste en pierre est un incontournable en lithothérapie. Comme on l’a précisé plus haut, les minéraux ont un effet positif sur le bien-être et la circulation de l’énergie intérieure. Sans avoir à méditer ou à réciter des mantras, on peut porter un Mala et en ressentir les bienfaits. On peut faire un choix sur la nature des pierres utilisées, leur diamètre, ainsi que leurs couleurs.

Le Mala en bois

Le chapelet tibétain utilisé par les moines est souvent fait avec un corps léger quand on le porte à la main. Dans les autres pays, on fabrique les billes de prières avec le bois. Le Mala étant un objet personnel et que l’on égrène souvent, son esthétique et sa texture évoluent au fil du temps. Le bracelet de prière est facile à utiliser quand il est en bois,pour compter ses mantras ou les cycles de respiration. Il y a des Malas en bois de santal, en bois de rose, etc.

Le Mala en graine

Dans la culture hindouiste, on voit souvent des colliers mala dont les perles sont fabriquées à partir de graines derudraksha. Il s’agit du pépin, surnommé « larme de Shiva », d’un arbre fruitier qui pousse en Asie. Il est réputé pourses attributs électromagnétiques et les vibrations positives qui s’en dégagent. On trouve également dans la tradition bouddhiste des colliers de prière réalisés en graines de lotus. Cette dernière est considérée comme une fleur sacrée dans le yoga, qui possède d’ailleurs une posture du même nom. D’ailleurs, on dénombre 108 positions dans cette pratique très connue pour améliorer son bien-être et sa silhouette.

Vous savez désormais comment choisir votre mala à quoi correspond-il. Quel mala vous correspond le mieux ?


Laisser un commentaire