SOLDES D'ÉTÉ : Jusqu'à -60% + Livraison Gratuite sur toute la boutique

0

Votre panier est vide

Comment méditer avec un Mala

Comment méditer avec un Mala

Souvent utilisé en méditation, le Mala est de plus en plus prisé dans les pays occidentaux. Ces « bijoux » originaux sont parfois utilisés sans réelle connaissance de leur origine, la signification de leurs perles ou encore leur mode de fonctionnement. Pourtant, si vous adhérez au bouddhisme ou à l’hindouisme, vous découvrirez que ce joyau recèle des sens spirituels au-delà de son esthétique attrayante.

Qu’est-ce que le Mala ?

Pour une fan de mode, il s'agit d’un simple chapelet au design original, pouvant être porté comme un bracelet multi tour ou un collier et dont la seule fonction est de parfaire son look. Mais en puisant en profondeur, on constate qu’il a un sens beaucoup plus significatif.

Le Mala est issu d’une tradition ancestrale des pays asiatiques, plus précisément de ceux qui pratiquent le bouddhisme ou l’hindouisme. Avec le temps, il est également utilisé par les adeptes du yoga et de la méditation.

« Mala » dans le langage sanskrit se traduit par « guirlande de méditation ». Comme son nom l’indique, il a comme fonction première d’aider à la méditation ou au « Japa ». Ce dernier se distingue des autres techniques par les récitations. Il consiste à énoncer des prières mantras lors de sa séance de méditation en comptant les perles une à une.

L’utilité du Mala bouddhiste diffère d’une religion à une autre. Si dans l’hindouisme, il est un outil de protection doté d’un pouvoir spirituel, dans le bouddhisme, il sert à compter plus facilement le nombre des mantras lors de la méditation.

Le collier mala  traditionnel bouddhiste est généralement composé de 108 perles en bois ou en pierres naturelles. Les 100 premières perles correspondent aux 100 Mantras et les 8 dernières permettent de se rattraper en cas d’erreurs ou d’oublis. L’énonciation de ces formules sacrées permet de libérer la conscience, de combler le désir et d’aboutir à la guérison.

108, un chiffre rationnel

Selon les croyances ancestrales, le nombre « 108 » provient de la multiplication de 9 par 12, deux chiffres symboliques aussi bien pour les hindouistes que les bouddhistes.

D’abord, le 9 représente le savoir, l’altruisme et la compassion. Il a également une importante signification au niveau spirituel. L’altitude du fleuve du Gange est de 9°. Dans la galaxie, il existe 9 planètes. Quant au chiffre 12, il est connu pour sa propriété de guérison.

Les hindouistes pensent aussi que le nombre 108 rassemble les trois chiffres sacrés : 1 qui symbolise la divinité, 0 qui est le vide et 8 qui représente l’infinité. Les bouddhistes, eux, conçoivent que ces nombres désignent les 108 noms de Bouddha, les 108 étapes que cet être a parcouru pour atteindre le Nirvana ainsi que les 108 postures de Yoga.

Mala, un bijou significatif

En effet, le Mala est aussi considéré comme un bijou. Dans ce sens, il exprime la gaieté, l’énergie positive et l’aspiration de l’esprit. Il est conçu à partir de matières provenant du ventre de la Terre. On peut citer comme exemple l’or, les pierres sacrées et les gemmes de lumières.

La sélection des couleurs et des matières a également leur signification. Il faut les choisir en fonction du but de votre méditation.

Le Mala bouddhiste blanc, réalisé avec du cristal, de bois de santal ou encore de verre convient au soin par mantrathérapie.

Les malas jaune, conçus par exemple avec de l’or, de l’agate jaune ou d’oeil de tigre jaune augmentent l’énergie, favorisent la chance et le succès.

Lorsqu’il est de couleur ambre, généralement fait en bois comme le santal, le bois de oud ou d’amarante, il aide à guérir les problèmes oculaires.

Enfin, on utilise généralement les bracelets Malas rouges, créés avec des pierres précieuses comme l’agate rouge ou du bois de santal pour avoir le contrôle sur un ou plusieurs individus.

Exceptionnel, le Mala en graines de bodhi aussi appelé yeux de Bouddha est plus convoité dans la récitation de mantras pour la guérison. Avec le temps, sa couleur s’alterne de gris, vers le jaune, puis rouge, puis marron ou vis-versa.

Passons maintenant à la pratique, étape par étape

Maintenant que vous savez tout sur la signification du Mala et l'utilité de ses composants, vous êtes prêt à utiliser ce joyau spirituel pour votre prochaine méditation.

Etape 1 : Optez pour un endroit tranquille, loin des bruits et de toute autre forme de perturbation. Étalez votre tapis de méditation puis asseyez-vous, en position de lotus, en tailleur ou en seiza.

Fermez les yeux afin de faciliter la concentration. Respirez en douceur et en profondeur pour libérer vos pensées puis misez toutes vos attentions sur la prière.

Etape 2 : Récitez à présent vos premiers mantras, à voix basse ou haute comme vous le souhaitez. Votre Mala qui vous servira de repère. Si les hindouistes recommandent de le tenir dans la main droite et d’utiliser le pouce pour compter, les bouddhistes eux, préfèrent la main gauche et égrènent avec l’index et le pouce de la main droite. À chaque fin de prière, changez de grain.

Les récitations sont à énoncer uniquement sur les 108 perles. La perle gourou est exclue. Son rôle est de signaler uniquement le point de départ ainsi que la fin.

Etape 3 : Après avoir fait le tour du Mala, vous pouvez prolonger la méditation et continuer les récitations, mais cette fois, dans le sens inverse jusqu’à la première perle. Suivant vos besoins, vous pouvez recommencer autant de fois que vous le souhaitez. Toutefois, il est toujours recommandé de finir les 108 chiffres.

La Mala, pour une autre utilisation

Outre la pratique de la méditation, vous avez la possibilité de vous servir du Mala pour un usage quotidien. Comme un chapelet, il peut vous aider à compter les prières sans jamais vous perdre. Il est également utile pour repérer plus facilement la durée d’une séance. En plus de son côté spirituel, ce bijou est multifonction.

Avez-vous un mala bouddhiste ? Comment l’utilisez-vous ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.