BLACK FRIDAY & CYBER MONDAY : Jusqu'à -50% + Livraison Gratuite sur toute la boutique

0

Votre panier est vide

Comment utiliser et méditer avec un bol chantant

Comment utiliser et méditer avec un bol chantant

Vous avez sûrement déjà entendu parler de la méditation accompagnée d’un bol chantant ou d’un bol tibétain ? Comment se déroule exactement cette pratique ? Qui peut l’adopter ?

Tout le monde a la possibilité d’appliquer cette technique très intéressante, qu’il soit croyant ou non. Une technique qui permet de se connecter à soi et à ses sens à travers des sons et vibrations.

Le bol chantant et son histoire

Connu également sous le nom de « bol tibétain », le bol chantant est un accessoire très prisé dans les écoles de bouddhistes pour la méditation. Ces récipients traditionnels proviennent généralement de l’Himalaya, une des régions du Népal. Toutefois, sa véritable origine n’est pas connue. Certains présument que ces bols tibétains sont issus des pratiques chamaniques car ses matériaux datent de l’âge de bronze.

Auparavant, les ancêtres tibétains s’en servaient pendant leurs chants rituels, les funérailles ainsi que les cérémonies religieuses. Plus tard, les moines et autres adeptes du bouddhisme l'utilisent durant leur séance méditation pour favoriser leur détente et se concentrer facilement.

Le bol chantant et son utilisation

Méditer avec un bol chantant peut se faire par tout individu confondu, homme ou femme, bouddhiste ou hindouiste, chrétien ou non. Il ne s’agit pas de croire ou prier une divinité, mais simplement de travailler sa concentration et de se soumettre à quelques règles pour atteindre un objectif particulier. Voici quelques techniques et méthodes :

Utilisation n°1 : faire le tour de l’arrete du bol

Cet exercice vous entraînera à vous concentrer sur le présent et de canaliser vos pensées. Vos envies personnelles et votre ego seront mis de côté. En effet, plus vous réussirez le chant, plus vous aurez envie de continuer au point de vous plonger dans un bien-être incommensurable.

Avant de commencer, asseyez-vous confortablement sur un coussin ou un tapis de méditation et posez le bol sur vos cuisses.

Posez délicatement le maillet sur le sommet du bol comme si vous teniez un stylo. Donnez ensuite un petit coup au bol et tournez le maillet collé à l’arrete en dessinant une forme ronde.

Pendant les premières secondes, vous entendrez seulement le son du maillet frottant une matière en métal. Poursuivez votre rotation, en douceur, sans rien brusquer. Vous allez discerner petit à petit l’évolution du son qui devient plus fluide et plus harmonieux.

Une fois que le bol aura commencé son chant, continuez à entretenir ce son agréable et suivez le rythme.

Gardez une vitesse constante, ni trop lente pour ne pas perdre le son, ni trop vite pour éviter de sauter le maillet. Limitez au maximum les variations et lancez-vous à la recherche d’un son encore plus pur que le précédent.

Prévenez toutes formes de perturbation pour ne pas casser le rythme et perdre la vibration en une fraction de seconde. Synchronisez vos gestes au rythme du bol.

Utilisation n°2 : frapper le bol avec le maillet

Cet exercice est idéale pour travailler votre concentration. En vous focalisant sur le son, vous vous rendrez compte que chaque vibration est unique. Mais pas que ! La pensée bouddhiste vous enseigne ici l’impermanence dans toutes choses. Aucun son ne reviendra, il faut apprendre à l’apprécier lorsqu’il est là, sans jamais s’y attacher parce qu’il n’est pas éternel. Ce précepte s’applique également dans notre vie quotidienne.

Plus facile que la première technique, celle-ci consiste à frapper une seule fois son bol avec le maillet. Concentrez-vous ensuite sur le son qu’il émet, son évolution ainsi que sa capacité à envahir la pièce dans laquelle vous vous trouvez.

Le son émis sera différent en fonction de la position du bol (dans vos mains, sur vos jambes ou maintenu à l’envers). Expérimentez toutes les possibilités. Le son variera également d’une pièce à l’autre, d’un maillet à l’autre. La variation de la puissance du coup le modifiera.

Pour mieux vous concentrer, fermez les yeux. De ce fait, vous allez sentir la vibration en vous mais pas uniquement autour de vous. Vous allez percevoir au fond de vous un résultat différent à chaque coup.

Utilisation n°3 : poser le bol sur la tête

Cette technique de méditation vous apprendra à apprécier les choses simples et discrètes que vous ne parvenez pas à capter habituellement. Elle vous enseigne qu’avec un peu de concentration et d’attention, vous prendrez conscience que le bonheur passe parfois par les petits plaisirs de la vie.

Pour cette dernière technique, tenez le bol tibétain à l’envers puis posez-le sur la tête. Essayez de trouver un bon équilibre pour qu’il ne tombe pas.

Frappez légèrement le bol avec le maillet pour émettre un son fragile et peu perçu. Cette fois-ci, atténuez le coup.

Concentrez toute votre attention sur le son. Vous entendrez alors de belles vibrations légères, mais très claires.

Le bol chantant et ses bienfaits

Méditer avec un bol tibétain fait du bien à la fois au corps et à l’esprit. Comme expliqués plus haut, le premier bénéfice que l’on peut en tirer est de l’amélioration de la concentration en toute circonstance.

Ces exercices aident également à persévérer. Ils permettent de se fixer un but et se battre pour l’atteindre malgré l’envie d’abandonner ou quelques fois la fatigue. En effet, il peut arriver que vous ne réussissiez pas à tourner le maillet comme il faut dès la première essaie. Toutefois, avec un peu d’entraînement et à force de continuer, vous trouverez le bon rythme.

Si vous avez déjà expérimenté l’une de ces méditations, nous serons curieux de savoir comment vous l’avez vécu. Avez-vous apprécié ?


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.