L'équipe Artisan d'Asie, continue d'assurer toutes les livraisons à domicile.

0

Votre panier est vide

Le nouvel an lunaire : une tradition familiale

Le nouvel an lunaire : une tradition familiale

Le nouvel an lunaire est la fête la plus importante de l’année dans une grande partie de l’Asie. Plusieurs célébrations ont lieu pour accueillir la nouvelle année. Le nouvel an lunaire est aussi une tradition familiale qui remonte à plusieurs siècles. C’est le cas en Chine et dans plusieurs pays asiatiques.

nouvel an lunaire

Le calendrier luni-solaire

En Asie de l’Est, le moment de la célébration du nouvel an lunaire est déterminé à partir du calendrier chinois traditionnel. Le nouvel an a lieu vers la fin de janvier ou en février. En Asie du Sud et du Sud-Est, la nouvelle année est fixée à partir du calendrier hindou. Elle se déroule aux environs de la mi-mars et du début d’avril.

Le nouvel an chinois

La fête des lanternes

En Chine, le nouvel an lunaire est le premier jour du premier mois au calendrier. Des festivités ont lieu pendant quinze jours. Elles se terminent avec la fête des lanternes. Cette dernière est une célébration nocturne qu’on appelle aussi petit nouvel an. Les enfants sont à l’honneur pendant cette fête. En compagnie de leurs parents, ils se promènent dans la nuit avec une lanterne à la main.

La fête des lanternes est à la fois moderne et traditionnelle. En effet, si les enfants marchent parfois avec des lanternes ornées de bougies représentant des personnages traditionnelsde la culture chinoise, on aperçoit aussi des modèles à l’effigie de héros de contes contemporains et de dessins animés. Les lanternes de style classique sont toujours éclairées à la bougie, mais il en existe maintenant qui sont fabriquées en plastique et qui fonctionnent avec des piles.

Des devinettes sont écrites sur les lanternes et les familles essaient de les résoudre. La personne qui trouve la solution de l’énigme reçoit généralement un cadeau. Le jeu est pratiqué dans toutes les classes. Il remonterait à la dynastie des Song. La fête des lanternes est aussi célébrée en plein jour alors que diverses danses sont organisées, comme la danse des bateaux, la danse des lions, la danse du dragon et la danse aux tambourins. On marche aussi sur des échasses.

Le réveillon

Chaque région a sa façon de célébrer le nouvel an lunaire. L’objectif est de reprendre la vie sur de nouvelles bases et de se débarrasser des éléments négatifs qui ont alourdi la dernière année. C’est pourquoi les éléments de bon augure doivent être présents tout au long des festivités. Le passage à la nouvelle année a lieu dans la nuit. Le mot qui désigne l’année est aussi le nom d’un monstre, Nian, qui rôde pendant cette nuit, obligeant les familles à se réfugier dans leur demeure jusqu’au matin.

Dans toutes les régions, on célèbre un réveillon avec des plats traditionnels. Une célébration suit pendant la nuit, ce qui assure la longévité des membres de la famille. Ces nuits sont souvent occupées à jouer au mah-jong et à la distribution de cadeaux présentés dans des enveloppes rouges. On allume aussi des pétards et des feux de Bengale pour repousser les influences négatives. La plupart du temps, c’est l’aîné de la famille qui reçoit pour le réveillon.

Le repas du réveillon ne peut commencer que lorsque toute la famille est arrivée. Des places vides représentent les membres de la famille qui ne peuvent assister à la fête. Parmi les mets servis, on doit offrir du poisson, qui représente le surplus dont on disposera pendant l’année. Les plats servis ont tous pour but de favoriser les éléments positifs pour la nouvelle année, comme la santé ou le succès dans les études.

Quant aux cadeaux distribués dans des enveloppes rouges, ils contiennent généralement de l’argent. La tradition veut que les enveloppes soient offertes par l’aîné aux enfants. Les cadeaux sont aussi donnés aux jeunes personnes toujours célibataires. Les sommes sont modestes et représentent surtout une façon de porter chance pour l’année qui vient. La personne qui donne des cadeaux formule aussi des vœux pour que le futur soit favorable.

Les pétards et les feux de Bengale font partie de la tradition liée à la nuit du réveillon, mais dans certaines villes ils sont maintenant interdits pour éviter les accidents. Certains pays tentent d’introduire des modèles électriques qui ne semblent pas susciter le même engouement.

Le premier jour de l’année

Même si toute la famille se couche tard, il faut se lever de bon matin pour le premier jour de l’année. C’est l’occasion de se rendre au temple et éventuellement aux tombes des parents s’ils sont enterrés dans le même secteur. Plus la visite au temple se déroule tôt, plus la famille aura de la chance pendant l’année. Dans le temple, il faut planter un bâton d’encens dans le brûle-parfum dès que l’on pénètre à l’intérieur.

Le premier jour de l’année est ensuite consacré aux visites. Il faut commencer par les personnes les plus importantes pour la famille et par les supérieurs hiérarchiques. La tradition se perd quelque peu dans les villes modernes alors que les salutations se font de plus en plus par téléphone ou par Internet.

Il est de mise de porter du rouge lors du premier jour de l’année. La plupart des gens portent des vêtements neufs. Il ne faut pas faire le ménage de sa maison. Les éventuels détritus ne doivent pas être balayés à l’extérieur de la maison, ce qui symboliserait une perte.

Des festivités pendant plusieurs jours

Plusieurs festivités marquent les jours suivant le premier jour de l’année. Le deuxième jour, il est de tradition pour les femmes mariées de visiter leur famille en compagnie de leurs enfants et de leur mari. Le troisième jour, dans certaines régions, il est déconseillé de faire des visites car elles risquent de tourner en disputes. Le huitième jour, on célèbre à la maison ou au temple l’anniversaire du dieu du Ciel.

Le nouvel an japonais

nouvel an chinois

Le nouvel an japonais est aussi l’une des fêtes les plus importantes de l’année. Les festivités se déroulent pendant plusieurs jours. Il a longtemps été fixé à partir du calendrier chinois, mais depuis le dix-neuvième siècle on se base sur le calendrier grégorien. Il reste que certaines familles continuent de respecter les anciennes traditions.

Le nouvel an japonais se fonde sur les bonnes résolutions. Un grand ménage a été fait dans les semaines précédant la fin de l’année. La visite au temple a lieu dès minuit lors du premier jour de l’année. On y boit le premier saké de l’année, destiné à assurer une bonne santé pour l’année. Les temples bouddhistes font sonner leur cloche 108 fois, pour chaque péché.

Des visites se déroulent à l’occasion du premier jour de l’année et des cadeaux sont distribués aux enfants. On dépose aussi sous leur oreiller une image représentant le Takarabune, le navire des sept divinités du bonheur. Des vœux sont aussi échangés sur des cartes postales. Traditionnellement, au nouvel an les filles jouent avec des raquettes tandis que les garçons s’amusent avec des cerfs-volants.

Le nouvel an vietnamien

Le nouvel an au Vietnam est la fête la plus importante de l’année. Elle se base sur le calendrier chinois. La fête se déroule au premier jour de la nouvelle lune. Les festivités s’étalent sur plusieurs jours. Pendant cette période, on dit que le dragon d’or chasse les mauvais esprits pour que l’année commence sous un jour favorable. Pendant les premiers jours de l’année, il faut éviter de prononcer des insultes ou des paroles grossières.

À cette occasion, toute la famille s’affaire à nettoyer la maison. On prépare ensuite des gâteaux de lune que l’on va présenter sur l’autel des ancêtres avant de les manger en famille. Les festivités ont lieu officiellement pendant trois jours, mais il arrive qu’elles se prolongent pendant plusieurs autres jours. Durant cette période, la famille visite la pagode et les amis.

Il faut éviter de se présenter trop tôt chez les amis. Le premier visiteur a la réputation d’apporter la chance ou la malchance. Les familles cherchent donc à inviter une personne réputée pour sa chance. Comme en Chine, les enfants reçoivent des cadeaux dans des enveloppes rouges et allument des pétards.

Pour chasser les mauvais esprits, la tradition veut que l’on plante un bambou au milieu de la maison, ce qui assure qu’ils ne viendront pas s’y installer. À son bout, on attache des plumes ou des rubans rouges. Le bambou permet aussi aux ancêtres de retrouver le chemin de leur maison afin qu’ils viennent célébrer les festivités du nouvel an.

Le nouvel an cambodgien

Le nouvel an cambodgien est fixé à partir du calendrier lunaire hindou. Le premier jour de la nouvelle année se déroule sous le thème de la grande marche et correspond à l’un des dieux représentés par les douze signes astrologiques qui règlent le destin du monde. Des repas sont apportés à la pagode où l’on dispense l’enseignement bouddhique. Les familles rendent alors hommage au Bouddha.

Des jeux traditionnels sont ensuite pratiqués pendant l’après-midi. C’est aussi une occasion rare pour garçons et filles de faire connaissance. On s’asperge aussi d’eau bénite pour favoriser la chance pendant l’année qui vient.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.