Comment choisir son Bouddha?

Quel Bouddha choisir pour la déco ou pour la méditation?

Que ce soit pour la décoration chinoise ou zen de votre intérieur, à des fins spirituelles ou de relaxation (comme pour la méditation) ou dans le cadre de vos croyances religieuses, choisir une statue de bouddha peut-être parfois compliqué, étant donné les nombreux styles et formes de bouddha existant et l’abondance de l’offre sur le marché…
Nous allons donc voir ensemble les quelques principes et concepts, bien connus en Asie mais beaucoup moins en Europe, qui vont vous permettre de “bien” choisir votre statue de Bouddha.

Saviez-vous qu'il existe différents Bouddha?
Eh oui ! Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe différents bouddhas (ou buddhas, car les 2 orthographes sont correctes!). En d’autres termes, toutes les statues de buddha ne représentent pas la même personne. Bouddha signifie “l'Éveillé” en Sanskrit, et qualifie une personne ayant atteint l’Éveil (bodhi).
Il existe cependant des buddha qui sont beaucoup plus populaires que d’autres et dont les représentations sont les plus répandues. Voici les 4 plus connus...

Les Bouddhas les plus populaires:

Bouddha Rieur : Le « Bouddha rieur », parfois appelé Budai, Ajita, Milefo, Pusa ou Pu-Tai, en fait, n’est pas un Bouddha ! Ce personnage, qui est typique du monde chinois, est le résultat du mélange de plusieurs personnages différents…
En Chine, le fait d’avoir un « grand cœur » est souvent représenté, symboliquement, par le fait d’avoir un « gros ventre »… C’est ainsi qu’on représente le « Dieu de la prospérité » dans la religion taoïste (un personnage dont la statue orne de nombreuses boutiques chinoises, en Asie ou en Occident !), un personnage bienveillant et aimable qui aide les autres à s’enrichir et à être heureux – notamment en ayant assez de biens pour pouvoir nourrir de nombreux enfants !
Dans le bouddhisme, il existe un « bodhisattva », c’est-à-dire un « futur bouddha », qui sera le successeur du Buddha de notre époque – le fondateur du bouddhisme que nous connaissons, qu’on appelle Gautama. Quand ce futur bouddha sera devenu un bouddha (dans quelques milliards d’années…), on l’appellera Maitreya, ce qui veut dire « le Bienveillant », et la période où il vivra sera une époque de bonheur et de richesse, matérielle et spirituelle !
Comme Maitreya semblait très proche du « Dieu de la prospérité » qu’ils connaissaient déjà et qu’ils vénéraient, les bouddhistes chinois ont fini par donner les mêmes attributs à Maitreya – un gros ventre, un rire jovial, parfois aussi des enfants qui l’entourent en jouant – alors que, d’habitude, les Bouddhas sont plutôt représentés minces, en méditation, et avec un sourire un peu mystérieux !
Il a aussi été confondu avec un moine bouddhiste appelé le « Moine au sac de toile », Qici, qui aurait vécu en Chine il y a environ mille ans et qui est devenu très populaire. C’était un personnage original, qui passait sa vie sur les routes avec une besace sur l’épaule et faisait le bien partout où il passait, de manière très peu conventionnelle… Il a été considéré comme une « incarnation terrestre » du futur Bouddha Maitreya C’est pourquoi on trouve aussi des représentations du futur Maitreya avec un sac sur l’épaule !
 
Bouddha Gautama : Bouddha Gautama : De son vrai nom, Siddhartha Gautama, aussi appelé Bouddha Shakyamuni (ou Sakyamuni), il est le père fondateur du bouddhisme. Siddhartha était un prince héritier indien qui renonça au trône et à sa vie princière pour se consacrer à la recherche spirituelle afin de trouver une solution aux 4 principales souffrances des êtres : la naissance, la maladie, la vieillesse, la mort.
Sa représentation est très codifiée et toujours la même, quels que soient les époques ou les pays… On le reconnaît donc facilement ! Il existe 32 caractéristiques majeures et 80 caractéristiques mineures, dont les principales sont : une protubérance au sommet du crâne (parfois représentée comme un chignon), une touffe de poils entre les deux yeux, de longs bras qui descendent jusqu’aux genoux, des marques de roue dans la paume des mains et sur la plante des pieds… Il est toujours vêtu très simplement, comme un « moine », d’une sorte de toge qui tombe en plis élégants ; il garde aussi de sa jeunesse de prince de longs lobes d’oreilles, déformés par les lourds bijoux auxquels il a renoncé… Il est généralement assis sur une sorte de trône en forme de fleur de lotus.
Parfois, il est représenté très maigre, comme un ascète - à l’époque où il n’était pas encore devenu un Bouddha, il croyait que la mortification pouvait être la solution… mais il y a finalement renoncé !
 
Bodhisattva Guanyin : Guan-yin est la représentation chinoise d’un « futur Bouddha » dont le nom indien est Avalokitesvara (il est aussi appelé Guanshiyin, Kwun Yum à Hong Kong, Kwannon ou Kanzeon au Japon et Kuan Eim en Thaïlande). Il est considéré comme la personnification de la compassion car il a décidé de retarder son entrée dans le « nirvâna » tant que tous les êtres ne seraient pas capables d’y entrer eux-mêmes... En Extrême-Orient (Chine, Japon, Vietnam), il est très souvent représenté sous une forme féminine parce que, comme une mère attentive au bonheur de ses enfants, il veut aider tous les êtres à échapper à la souffrance ; souvent, aussi, on le représente avec plusieurs têtes et de très nombreux bras, pour symboliser cette préoccupation qui se manifeste dans toutes les directions et de toutes les façons possibles !
Il peut être assis sur un dragon (symbole d’énergie) ou sur un lotus, comme les bouddhas, mais généralement avec un pied à terre, parce qu’il est prêt à se lever pour répondre aux sollicitations. Ou bien il est debout et tient alors souvent un vase à la main, pour verser un baume apaisant sur toutes les blessures des humains.

Bouddha Amitabha : Le Bouddha Amitabha (qui signifie littéralement « Lumière infinie ») est aussi appelé Amitayus (qui signifient « Longévité infinie »). En Extrême-Orient, ces deux noms ont été réunis en un seul : Amita-Fo (Amida en japonais ; Fo est la prononciation de « Bouddha » en chinois). Alors que le bouddha Gautama a désormais disparu « en nirvâna » et qu’on ne peut plus entendre ses enseignements, Amida est présent actuellement, mais dans un autre univers, situé à l’ouest du nôtre ! Cet univers, dans lequel il n’existe ni passion ni souffrance, est considéré comme une « Terre Pure »… On l’appelle « la Bienheureuse » !
Bien qu’Amida vive dans un autre univers, on peut pourtant s’adresser à lui afin, après la mort, de renaître dans sa « Terre Pure » et ainsi pouvoir parvenir à l’Eveil en écoutant ses enseignements. Il est très populaire en Extrême-Orient car il a déclaré qu’il suffisait de prononcer son nom avec foi, ne serait-ce qu’une seule fois dans sa vie, même si on est un grand criminel… pour pouvoir renaître auprès de lui ; il représente ainsi la bienveillance et le fait de se sentir accepté et protégé, quoi qu’on fasse ! Il est l’espoir d’une vie meilleure après la mort et d’une grande consolation future. Penser à lui suffit pour apaiser les craintes… Il est souvent confondu avec le Bouddha Gautama, car il est représenté avec les mêmes caractéristiques spécifiques à tous les Bouddhas.

Maintenant que nous avons fait connaissances des principaux Bouddhas, nous allons voir la signification de leur posture.

Quelle posture choisir pour mon Bouddha? Et quelles sont leur signification?

Vous l’avez donc maintenant compris… Il existe des statues de différents buddha, qui sont eux-mêmes représentées sous différentes formes: allongé, assis ou debout. Voici les significations de ces postures:
  • Le bouddha allongé : Cette position représente le bouddha en repos ou, beaucoup plus souvent, au moment de sa mort ou « extinction », qu’on appelle « nirvâna » en sanskrit. Cette posture évoque le repos, mais surtout le détachement, et invite à oublier les problèmes matériels du monde quotidien
  • Le bouddha assis : Selon le geste de ses mains, qu’on appelle « mudrâ » en sanskrit, il représente certains épisodes de la vie du bouddha ou des attitudes symboliques : la méditation (les deux mains posées l’une sur l’autre dans le giron), l’Eveil (quand il touche la terre avec la main droite), l’enseignement (les mains devant la poitrine, avec le pouce et l’index de chaque main qui se touchent), le don (la main droite sur le genou, ouverte face au spectateur), l’apaisement (la main droite levée, la paume dirigée vers le spectateur), etc.
  • Le bouddha debout : Dans cette posture, on retrouve les différents gestes des mains avec les mêmes significations (sauf la méditation et l'Eveil...). Son attitude est alors plus solennelle.
  • Le bouddha en marche : Plus rare, sauf en Thaïlande, cette position représente le souhait du Bouddha d’aller à la rencontre de tous les êtres ; il fait alors généralement le geste de l’apaisement.
Il n’y a pas d’obligations concernant la posture du buddha pour votre statue. Le choix se fait donc en fonction de vos préférences ou du but recherché.
Quelques exemples… Vous cherchez à égayer une pièce de votre maison ou d’augmenter votre chance et votre bonheur? La statue du bouddha rieur (particulièrement populaire dans le Feng Shui), assis ou allongé sera donc la plus appropriée… Vous recherchez la relaxation et souhaitez utiliser cette statue pour vos prières ou séances de méditation? Une statue du bouddha Guanyin, Amitabha ou Gautama assis ou debout sera plus appropriée… Bref, les combinaisons sont infinies...

Maintenant que nous connaissons les différents Buddhas (ou du moins les plus populaires), ainsi que la signification de leur différentes postures, nous allons passer en revue les critères de sélection à considérer lors de l’achat de votre statue du Bouddha.

Les critères de sélection pour l’achat de votre statue:

Afin de bien choisir sa statue de bouddha, il existe quelques règles et principes à observer, afin de s’assurer que la statue soit une statue authentique et de qualité.

  • Détails, expression et finesse du visage de bouddha: En Chine et en Asie, on dit qu’on juge le talent d’un artiste sculpteur par rapport à l’expression de calme et de sérénité se dégageant du visage du Buddha. Vous l’aurez donc compris, la première impression qui doit vous venir à l’esprit lorsque vous choisirez votre statue est une impression de plénitude et de sérénité. La statue doit vous inculquer un sentiment de calme et de paix, et non pas vous effrayer, comme cela arrive souvent avec des statues de mauvaises qualités produites sur des grandes chaînes de production…. 
  • Détails et qualité de la peinture : Pareil que pour le visage, les détails peints sur le Bouddha doivent être minutieux et précis.
  • Sculptures et gravures sur le corps du Bouddha : Les détails sculptés sur la statue buddha doivent être fins et minutieux. Plus ils le sont, plus l’artiste est talentueux.
  • Statue artisanale Vs. Statue industrielle : Il existe de nombreuses astuces afin de s’assurer que la statue que vous achetez soit issue de l’artisanat, ne serait-ce qu’en l’observant et en la touchant. Vous trouverez toutes les infos nécessaires ici et apprendrez des méthodes afin de vérifier qu'une statue soit de fabrication artisanale.
Désormais, vous savez comment choisir votre sculpture de Buddha! Mais comment l'intégrer à votre décoration? Et que faut-il faire ou ne pas faire avec sa statue? C’est ce que nous allons voir ensemble maintenant…


Où et comment placer sa statue de bouddha?

  • Pour la prière ou la méditation: Vous pouvez positionner votre statue sur le haut d’un meuble (style armoire, étagère, table, etc.) ou bien même créer votre propre autel. Votre statue peut-être entourée d’objets en lien avec le bouddhisme (ex: mala, bougies, encens, mantras et sutras, etc.), mais surtout pas d’objets qui n’ont aucun rapport!
  • Dans le cadre d’une décoration chinoise, asiatique ou zen: Vous pouvez placer votre bouddha dans votre salon et autres salles de vies, ou même à l’entrée de la maison… Évitez les pièces d’eau (style salle de bain ou toilettes) et les chambres, ou gardez bouddha dans une armoire fermée lorsque vous dormez. Il faut savoir que dans la culture bouddhique et chinoise, dormir avec une statue (peu importe laquelle) tournée vers votre lit est synonyme de mauvaise chance.

Quels sont les choses à ne pas faire avec sa statue de bouddha?

En Asie, il existe certaines croyances et principes à respecter concernant les statues de Bouddha. C’est en quelques sortes des manières d’honorer sa statue dans la vie de tous les jours:
  • Statue d’une tête de Bouddha Vs. Statue d’un Buddha en entier : Une sculpture d’une tête de Bouddha est considérée comme un sacrilège dans certains cultes bouddhistes, mais aussi selon certaines croyances populaires en Chine et en Asie. La tête de Bouddha est acceptable à des fins de décoration, mais surtout pas dans le cadre de la prière. On évitera donc les statues d’une tête de Bouddha seule.
  • Ne pas disposer Bouddha dans un lieu considéré comme “impur”, telle qu’une boîte de nuit ou un bar (lieux ou on y consomme de l’alcool), une chambre, des toilettes ou une salle de bain (lieu de nudité) ou une cuisine (lieu ou de la nourriture est manipulée).
  • Pointer du doigt Bouddha ou un moine bouddhiste : Personnellement, je trouve que pointer du doigt c’est malpoli dans tous les cas!
  • Ne pas mettre Bouddha directement sur le sol : Cela est considéré comme un blasphème! Buddha ne doit jamais être en contact à même le sol.
  • Toujours mettre Bouddha au sommet de votre étagère ou sur la partie la plus haute: Bouddha doit toujours dominer la pièce dans laquelle il se trouve.
  • Ne rien suspendre au-dessus de Bouddha, et ne pas entourer buddha d’objets n’ayant aucun lien avec le bouddhisme.
  • Garder bouddha propre : Il est conseillé de nettoyer sa statue de buddha régulièrement. En effet, la laisser s'empoussiérer pourrait causer de la malchance dans votre vie.

Voilà tout! Je pense que nous venons de passer en revue les aspects les plus importants afin de savoir comment choisir sa statue de Bouddha. Comme pour les colliers et bracelets bouddhistes et tibétains (malas), il existe certes quelques principes à respecter, mais le choix d’une statue est avant tout un choix personnel. En d’autres termes, votre statue doit vous faire vibrer et vous faire ressentir un sentiment spécial…

Si vous n’avez pas encore votre statue de bouddha, vous trouverez sans aucun doute votre bonheur parmi notre sélection de statues de bouddha issu de l’artisanat chinois et asiatique.

Crédit: J'en profite pour remercier l'Institut d'Etudes Bouddhiques, pour son aide concernant la relecture de cet article!

 Représentation des Bouddhas les plus populaires:

comment-choisir-son-bouddha

3 commentaires

Ecrire un commentaire

ngiengo matuka djohny tel;00243898238174

comment je peut faire pour prendre la medaillons bouddha,epuis pour etre unicier.

djohnyn giengo matuka tel:00243898238174

je besoin de medaillon de bouddha epuis comment je peut faire pour etre unicier

Marlene

Bonjour j’ai pas mâle de boudhats chez moi un bouddha rieur assise debout et je suie bouddhiste ces des cabeauxs quand ma fait que faire les maîtres quelque part rien marche pour moi Lachance j ai pas

Ecrire un commentaire